Je regarde mon monde
les pierres ont des ailes
j'ai l'age des pierres volantes
les histoires se dressent
où sont nos rencontres
reste le désordre des ombres
garçons....filles
nos sexes ont des clochettes
pour réveiller nos rêves perdus
des fois aussi mon monde se déguise
alors je marche mes masques
il pleut des torrents de cris
ou des rires déchirés
D'autres viennent souvent couper nos arbres
mais nos bouches sèment des mots graines
ainsi repoussent nos forêts et nos jardins
Nous avons tant de temps
et rien à perdre...