Je suis

sans yeux

sans bouche

un rêve me plaque au sol

j'ai un corps de terre

la terre est terre mouillée

la terre est terre lourde

deux arbres suspendus

entre un fil

sèchent des souvenirs accrochés

ma tête marche

aller la-haut

sur la montagne

dans mon monde du monde

mon corps est oiseau

il rit du vertige

les pierres sont carnivores

je suis mendiant d'un mystère

où est le vrai d'un monde

le monde a des chiffres dans la voix

mon monde

du monde

a de

l’émerveillement